Rendez-vous en Terre intérieure propose des méditations ou relaxations guidées (format 7 mn) disponibles gratuitement en ligne -en partenariat avec Esperluette Podcast

Tout public, ces enregistrements sont une première approche de techniques de respiration et de lâcher prise du mental.
Le podcast s’écoute également sur toutes les applis dédiées : Itunes – Deezer – Spotify – Apple Podcast – Google Podcast – Podcast Addict

 

 

Méditation n°1 La Vague

On naît sur un inspir, on meurt sur un expir… le souffle, c’est l’essence même de la vie.

Prendre conscience de son souffle, comme étant à la base de sa vie.
Comprendre que sa respiration impacte tous ses systèmes :
> De manière négative, si le souffle est faible, court, coupé, peu profond, ou émanant d’une vibration
basse ;

> ou bien de manière positive si le souffle est plein, fluide, profond, entier, libre, émanant d’une
vibration puissante.

L’inspir veut dire littéralement « rentrer l’esprit à l’intérieur »
IN = intérieur SPIRE = esprit
Prendre conscience de son inspir, c’est aller à la rencontre de soi-même.

« Un coeur qui bat, c’est une âme qui respire »

Laurent Sagalovitsch


Méditation n°2 La Montagne

La vie est par nature changeante, les évènements extérieurs bousculent en permanence notre équilibre intérieur.

Se connecter à sa stabilité intérieure

Prendre conscience de son ancrage, de sa verticalité et puiser sa force profondément dans le sol pour ne pas se laisser emporter ses émotions.

Les pensées, les ruminations, les préoccupations sont les réactions de notre mental face aux évènements quotidiens qui nous heurtent.

L’émotion est tel un nuage qui se forme dans son ciel intérieur. Apprendre à l’accueillir et accepter qu’elle nous traverse, sans s’identifier à elle.

Telle la montagne noyée dans le brouillard, lorsque nous nous sentons déstabilisé(e)s par les évènements de la vie, nous devons développer notre ancrage.

 

« Nous croyons regarder la nature,

et c’est la nature qui nous regarde et nous imprègne  »

Claude Charrière – Le maître d’âme

 


MEDITATION N°3 L’ARBRE

On ne peut se déployer que si on est solidement ancré

 Prendre conscience de son contact avec la terre.

La vie apporte son lot d’évènements stressants, déstabilisants qui peut nous balloter malgré nous. Le fait de se sentir comme l’arbre, bien enraciné dans la terre, offre une meilleure conscience de son corps physique, de la place que son corps occupe dans l’espace.

Le lien à la terre amène et renforce le sentiment de sécurité.
Ne dit-on pas de quelqu’un de confiance qu’il a « les pieds sur terre » ?

Le vent ne peut rien contre un arbre qui a des racines solides…

« Plus les racines sont profondes, plus les branches sont porteuses »

Juliette Binoche


MEDITATION N°4 - LE COEUR CALME

Le cœur est l’organe de notre corps qui dégage le plus d’énergie.

Prendre conscience que le cœur est plus qu’un organe
Il est le centre de ses émotions, le réceptacle de ce qu’on ressent au plus profond, un miroir de ses états intérieurs

Si de fortes émotions se bousculent en soi : comme l’eau d’un torrent, notre cœur sera agité et plein de remous incontrôlés.
Si des idées noires nous envahissent : comme l’eau boueuse, notre cœur s’alourdira et nous empêchera d’avancer.

Ramener du calme au centre de son cœur, c’est faire en sorte que l’eau retrouve sa surface lisse, limpide, pure. Et c’est seulement à partir de cet état-là, que la lumière se reflète dans l’eau.

« Les émotions sont comme de l’eau et le cœur un vase,
Ils prennent donc la forme du cœur qui le contient… »

Casharel Nlend T’H’


Méditation n°5 : L’ENGAGEMENT

Tout ce que vous présentez à un cerveau humain de façon répétitive, finit par s’y graver.

Prendre conscience que l’auto suggestion a un pouvoir sur son cerveau, car il abrite l’imagination et la volonté.
Lorsque volonté et imagination sont en accord, elles font plus que s’ajouter l’une à l’autre : elles se multiplient.
L’engagement, c’est quand nous mettons notre imagination et notre volonté dans la même direction pour réaliser son objectif

Il ne s’agit pas de « vouloir réussir », il s’agit de « penser réussir »
En se visualisant réussir son objectif, nous modifions mon schéma mental.

« Lorsque vous poursuivez vos objectifs guidés par vos valeurs
Dans le contexte de vos rêves… des miracles se produisent. »

Paul McKenna


Méditation n°6 L’UNION

Joindre les mains est un acte de réunification

Prendre conscience du message subtil que les mains envoient à notre cerveau. Les mots « maintenant » et « main » ont la même racine (manu tenere qui signifie maintenir) : « Ici et maintenant » pourrait donc se traduire par « maintenir le présent dans la main »

En joignant ses 2 mains, on maintient le présent au centre de son être.
On réunit également les 2 hémisphères du cerveau et avec, tous les opposés qui nous composent : le féminin / le masculin – la tristesse / la joie – la force / la souplesse…

Nous sommes les 2 extrêmes : Nous sommes l’agressivité et la délicatesse, la tranquillité et la nervosité, la lumière et l’ombre…
Si nous rejetons cette réalité, nous sommes dans la dualité. Un état ne peut exister sans son contraire, ce sont les 2 facettes d’une même pièce de monnaie.

Etre dans la polarité plutôt que la dualité, c’est trouver son équilibre au centre et non vouloir combattre ses contraires.

« Tu ne vois pas ce que tu es, tu ne vois que ton ombre »

Rabindranath Tagore


Méditation n°8 La respiration consciente

Votre respiration vous relie directement à votre niveau d’énergie

Réguler sa respiration en conscience pour influer sur son énergie.

Quand nous nous concentrons et agissons consciemment sur notre souffle, nous emmagasinons une plus grande quantité de prana (souffle de vie) dans nos centres nerveux et notre cerveau.

Avec la respiration, nous connectons notre corps à son réservoir d’énergie. Alors corps et mental s’accordent au rythme de cette respiration vitale.

« Lorsque la respiration vagabonde, le mental est agité.
Mais lorsque la respiration s’arrête, le mental fait de même. »

Extrait de Hatha Yoga Pradipika


Méditation n°9 L’ONDE

Connecter le pouvoir de l’eau pour nettoyer le mental

Dans de nombreuses traditions l’eau est perçue comme un moyen de transformer, de transmuter la matière inerte en vie, et de conduire l’esprit vers la conscience de soi.

Utiliser la visualisation d’une rivière qui s’écoule pour dissoudre le flot de ses pensées.

Emmener son mental au gré des méandres pour le libérer de ses préoccupations, sentir qu’il « s’élargit » en devenant plus calme, pour retrouver limpidité et clarté dans son esprit.

 « Il faut vider son esprit, être informe, sans contours,
…comme l’eau. »

Bruce Lee


Méditation n°10 RESOUDRE LES CONFLITS INTERIEURS

Lorsque nous sommes dans le flou, indécis, un combat intérieur s’engage et nous empêche de penser et d’agir clairement. Il est dit dans ces moments-là que notre énergie vitale, le Prana, se disperse et se distribue mal.

La « méditation pour résoudre les conflits intérieurs » est un pranayama (technique de respiration) issu du Kundalini Yoga. Elle consiste à rester poumons vides 3 fois plus longtemps que poumons pleins. Le corps ressent alors un manque de Prana dans certaines parties de l’organisme. Il va, par cette respiration particulière, réorganiser de façon optimale la redistribution de cette énergie pour qu’elle circule mieux. Ce qui aura pour effet de diminuer le brouillard mental et modifier le psychisme.

 « Les conflits dans le monde sont le miroir de nos conflits intérieurs non résolus. »

Eckart Tolle


Méditation n°11 RELACHER LES TENSIONS

A partir du moment où nous nous réveillons et posons le pied par terre, nous sommes en tension : Tension physique, nerveuse et même psychique.

« Se détendre » est essentiel pour restaurer son système nerveux, ralentir le rythme cardiaque, détendre ses muscles et également pour diminuer le flot de ses pensées.

Etymologiquement « relaxer » signifie : « remettre en liberté »

C’est donc se libérer de nos tensions, de nos stress, et se défaire de certains automatismes de notre fonctionnement mental qui nous polluent : vous savez, cette petite musique dans la tête qui a du mal à nous lâcher…

 « Je compare la vie aux cordes d’un instrument de musique, qu’il faut tendre et relâcher pour qu’elles rendent un son plus agréable »

Démophile


Méditation n°12 EQUILIBRE EMOTIONNEL

Emotion vient du latin « e movere » qui signifie « ébranler », « mettre en mouvement »
L’émotion est avant tout une énergie en mouvement.

Elle nous traverse, nous secoue, nous déstabilise. Elle bouscule l’équilibre intérieur.

Ce qui nous caractérise en tant qu’être humain, c’est notre capacité unique à éprouver la vie par nos émotions. Mais les émotions fortes sollicitent notre organisme et déséquilibre notre psychisme.

Méditer permet de reconnecter le corps et l’esprit grâce à la respiration. Petit à petit le mental se calme et on rééquilibre le cerveau fonctionnel. C’est un travail patient que de rester en équilibre : Dès qu’une émotion est traversée, une autre arrive… Un recommencement perpétuel qui s’appelle la Vie.

 « Quand les émotions nous guident, elles nous servent.
Quand nous sommes gouvernés par elles, elles nous détruisent. »

Yogi Bhajan


Méditation n°13 FAIRE DE LA PLACE

La créativité fonctionne comme le cycle des saisons :

Pour que les nouvelles idées fleurissent, il faut se détacher de ce qui n’est plus nécessaire. Telle la feuille qui tombe de l’arbre, déposer le trop plein pour s’alléger, laisser le surplus se désagréger, se décomposer. Rien n’est perdu, tout se transforme.

Enrichi par toutes nos expériences passées, le mental désormais dénudé, accepte le relâchement, comme le repos nécessaire que l’hiver impose à la terre. Car la nature sait que sans ce dénuement, elle ne pourrait se renouveler au printemps suivant.

Si l’on veut que les idées nouvelles, les solutions, les projets innovants bourgeonnent dans notre tête, il est alors nécessaire de faire de la place, dénuder notre mental, déposer nos feuilles inutiles…

« Si votre coeur pouvait rester émerveillé devant les miracles quotidiens de la vie,
votre souffrance ne vous semblerait pas moins merveilleuse que votre joie,
vous accepteriez les saisons de votre coeur,
comme vous avez toujours accepté les saisons qui se succèdent sur vos champs »

Khalil Gibran


Méditation N°14 - Quand la terre nous accueille

Se mettre en contact avec le sol est la meilleure façon d’indiquer à notre corps qu’il peut se reposer
Se relâcher, c’est accepter d’être aimanté par la Terre. De lâcher prise contre elle, de s’en remettre entièrement et totalement à elle.
Il ne peut rien arriver, elle nous supporte. Alors on relâche les muscles, les organes, les os…
Et si l’on ajoute à cet état de relâchement, la pesanteur, l’attraction terrestre, alors on obtient un état de détente totale.
En Asie, il est de coutume de dormir sur un matelas dur. Au contraire, en occident, nous avons l’habitude de nous reposer sur du “mou”, cela nous semble confortable, alors qu’en réalité, cela peut être un obstacle à la véritable relaxation du corps.
 
« La terre n’appartient pas à l’homme,c’est l’homme qui appartient à la terre.»
Sitting Bull


Certaines fonctionnalités de ce site s’appuient sur des services proposés par des sites tiers.
Ces fonctionnalités déposent des cookies qui ne sont déposés que si vous donnez votre accord.

OK, tout accepter Personnaliser

Vous pouvez vous informer sur la nature des cookies déposés, les accepter ou les refuser service par service.

Fermer