RELAXATION vs SIESTE

Quel est le meilleur moyen de se régénérer ?

Etymologiquement « relaxer » signifie : « remettre en liberté »

En fait, c’est se libérer de nos tensions, de nos stress. Mais aussi de se défaire de certains automatismes de notre fonctionnement mental qui nous polluent : vous savez, cette petite musique dans la tête qui a du mal à vous lâcher…

La pratique de la relaxation serait 10 X PLUS REPARATRICE que la sieste !
Comment ?

> La véritable relaxation est plus qu’une simple détente du corps ou de l’esprit. Elle agit sur toutes les grandes fonctions organiques et psychiques. En état de relaxation profonde, on observe la vasodilatation, la diminution de la fréquence du rythme cardiaque, le ralentissement et aplatissement du pneumogramme, la régularisation et le ralentissement des tracés électroencéphalographiques (proche du rythme alpha, juste avant l’endormissement).

Mais c’est également valable pour la sieste me direz-vous…

> Sauf que quand vous êtes dans un état de détente complet, vous êtes « en conscience », c’est-à-dire conscient(e) de l’état dans lequel vous êtes.

Et c’est cette conscience qui nous permet d’éprouver un sentiment de liberté… donc de nous libérer du fonctionnement automatique de notre mental.

En état de relaxation (valable aussi en méditation), ce fonctionnement automatique ralentit voire cesse. Notre pensée est alors libérée de ce « petit vélo dans la tête » et nous observons cet état en conscience.

Pratiquer la relaxation a un effet régénérant puissant tant d’un point de vue physique, que psychique. En Kundalini Yoga, chaque séance s’accompagne de 10 mn de relaxation pour laisser l’énergie réveillée, circuler librement et venir régénérer et rééquilibrer les parties de notre être qui en ont besoin.

Alors ? prêt(e) à vous relaxer ?

SAT NAM 🙏


Le mythe de la posture parfaite

DEMYSTIFIER…

Les photos de yoga montrent souvent des jeunes femmes longilignes dans des postures parfaites… Comme celle qui illustre ce post 😉 (crédit photo Pixabay)

En Kundalini Yoga, il n’existe pas de niveau débutant. Nul besoin non plus d’être souple pour pratiquer… C’est la phrase que j’entends le plus en tant qu’enseignante : « J’aimerai bien essayer, mais je n’ai aucune souplesse ! »

>> On peut débuter à tout moment, à n’importe quel âge, que l’on soit longiligne ou aux formes plus généreuses : On pratique selon l’état de son corps, ses possibilités du moment, dans ses limites et ses difficultés, sans violence, dans le respect des caractéristiques d’une posture.

>> On ne cherche jamais « la posture parfaite », mais plutôt « la posture juste », c’est-à-dire celle qui correspond là où vous en êtes au moment où vous pratiquez.

>> Notre rôle d’enseignant est de guider la personne, l’aider à déverrouiller les zones de tension et à donner des postures alternatives pour respecter son état du moment.

Le corps est toujours un lieu de vérité. C’est la raison pour laquelle nous ne pouvons pas nous comparer : il a imprimé souvent depuis notre naissance toute notre histoire. Nos raideurs, nos peurs sont un bon indicateur de notre état intérieur…

Faire du yoga, c’est justement se mettre à l’écoute de cet état intérieur… Ne laissez pas les « ce n’est pas fait pour moi » vous bloquer dans vos expériences.

SAT NAM 🙏


ETIRER SA COLONNE

On a tous entendu parler des bienfaits d’étirer son corps… Mais plus précisément, qu’est-ce que les exercices de yoga apportent à la colonne vertébrale ?

Votre colonne contient et protège votre système nerveux et a un rôle majeur dans la mobilité de votre corps.

>> L’étirement dissout les tensions des muscles près de la colonne, renforce et repositionne certains muscles.

>> La respiration longue et profonde, qui accompagne les postures, ouvre les côtes et étire la colonne. Le saviez-vous ? les os du crâne bougent au rythme de la respiration… Ces mouvements du crâne associés à ceux de la colonne favorisent la circulation du liquide cérébro-spinal.

>> En étirant le bas de la colonne vertébrale, on sollicite le sacrum (situé entre la colonne vertébrale et le coccyx). Son mouvement fait également circuler le liquide spinal qui est présent dans la moëlle épinière et le cerveau.

La souplesse n’est pas un pré-requis pour s’étirer. Chaque personne pratique là où elle en est avec son corps au moment où elle le fait. Mais en ces temps de confinement où nombre d’entre nous, passons du temps assis en télétravail… prenez quelques minutes par jour pour faire quelques étirements et prendre soin de votre colonne…

SAT NAM 🙏


Certaines fonctionnalités de ce site s’appuient sur des services proposés par des sites tiers.
Ces fonctionnalités déposent des cookies qui ne sont déposés que si vous donnez votre accord.

OK, tout accepter Personnaliser

Vous pouvez vous informer sur la nature des cookies déposés, les accepter ou les refuser service par service.

Fermer